La chiropratique : qu’est-ce que c’est ?

Issue du grec « cheir » et de « praxis », la chiropraxie constitue une discipline visant à restaurer et à maintenir la santé de façon naturelle, à l’aide des mains. 

C’est une approche basée sur la relation entre l’appareil locomoteur (articulations et muscles) et le système nerveux (on parle de système neuro musculo squelettique) et les incidences que cela peut avoir sur l’état de santé en général. 

Il s’agit donc d’une thérapie globale de prise en charge
La chiropraxie est la 1èreprofession de santé manuelle dans le monde. Elle est reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.). C’est une profession de santé complémentaire, non médicamenteuse et conservatrice.

La chiropraxie et la loi
Développée en 1895 par Daniel D.Palmer aux Etats Unis, cette discipline est désormais reconnue en France depuis le 4 mars 2002 dans le cadre de la loi (dite “loi Kouchner”) n2002-303 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé article 75, parue au journal officiel du 5 mars 2002.

Cet article prévoit que “l’usage professionnel du titre d’ostéopathe ou de chiropracteur est réservé aux titulaires d’un diplôme sanctionnant une formation spécifique à l’ostéopathie ou à la chiropraxie délivré par un établissement de formation agréé par décret (…) s’il s’agit d’un diplôme délivré à l’étranger, il doit conférer à son titulaire une qualification reconnue analogue, selon des modalités fixées par décret”.
Lien vers l’article 75 de la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé sur legifrance.gouv.fr

Le système nerveux
Point clé de notre organisme, le système nerveux achemine tous les ordres envoyés par le cerveau à l’ensemble du corps (système cardio-vasculaire, appareil locomoteur, viscères, système hormonal…) ainsi que les informations venant de la périphérie (c’est à dire des organes … vers le cerveau). Il arrive que ce système ne fonctionne plus de façon optimale, et que les informations circulent à vitesse réduite voire ne circule plus. D’autres au contraire sont exacerbées, c’est ce qu’on observe dans le mécanisme de la douleur : une hyperstimulation des récepteurs de la douleur sans inhibition en retour. 

Le système nerveux agit comme le chef d’orchestre des fonctions du corps. Ainsi, on peut également observer des désordres viscéraux (gastriques, hépatiques, tensionnels, troubles du transit…) lorsque le système nerveux véhicule mal les informations.

Les subluxations sont des perturbations du système locomoteur qui peuvent se répercuter sur le système nerveux.